Mutsa ma belle, Mutsa nisihuvendza

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Mutsa…

Ma belle, mon amour,
J’aimerais dans ton nid revenir,
Me lover dans ton cocon,
A l’abri du déchirement des orages.

Mutsamudu, je veux dans tes ruelles,
Me perdre, émerger dans les ruines
De mes ancêtres riant,
De nos recherches de trésor,
Dans les gestes sensuels de nos jeux.

Mutsamudu, ville des hommes, le jour,
Bonheur de garçons qui s’enlacent,
Qui cède aux parfums suaves du soir,
Des voiles furtifs de ses déesses.

Mon jasmin, laisse-moi m’enivrer
En ton sein, de tes chants d’orient,
Et trembler au tam-tam du continent,
Je frémis, je frissonne à ton souvenir.

Chaweni, Maskati, Mkiri wa shoni,
Pangahari,1 combien sont ces pères,
Que tu as aimés et chéris,
Les couvant de ton manteau de terre ?

Je veux sur tes terrasses fondre,
Dans la voûte étoilée du firmament,
Et dans mon lit, à la mélopée boire,
De ta force séculaire.

1- Quartiers de Mutsamudu

Mutsa…

Mwemwa, Mhibi wangu,
Nitsovendza nihuregeye,
Nidjivambie ndrani haho,
Nibamie zighadhwabu za zidharuba.

Mutsamudu, nisitsaha nidjilatse
Mavengeleni, ningie nkurani
Mwa zintsetso za wadzade
Wangaliao madzamio
Na malangadzo ya shiwandzani yatru.

Mutsamudu, wantrubaba mtsana,
Na furaha ya wanatsa wasikanao,
Ata yamarashi mazuri ya mauku
Yapepenukuao harmwa ziromani za mabweni.

Anfu ya yiroho, tsileviha
Moni mwa zinyimbo za shianrabu,
Na zingoma za Afrika.
Tsishutruka, tsianshikiha yivo nahunahana.

Shaweni, Maskati, Mkiri wa shoni
Pangahari,wababa wangavi ,
Wawahibu, wawavendza,
Wawavihidza na kandzu ya trove.

Nisitsaha niyeuhe mabanaraju,
Ata mbinguni zapwampa na nyora,
Yili harmwa ulii, nitabasamu ngizi
Ya zinguvu za yiaswilia.

Kamaroudine

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Articles similaires

La fondation de Mirontsy

Rabouba Jr Ben Ali rdptt13a91hmh346984 mc  ·  “On dit que Mirontsy est née au 19ème siècle. Ce qui n’est pas tout à fait vrai, puisqu’il y a des monuments démontrant que cette cité était déjà habitée au 16ème siècle. Des sites comme Mkiri wa Mpwani et Masdjidil Azhar témoigne de ce passé. Les quatre siècles qui ont suivi, Mirontsy aurait cessé d’exister, suite aux razzias malgaches…” En

Une scandaleuse affaire : entre Mwigni M’kou et Abdallah III en 1871

Said Bakar Mougné M’kou Said Bakar rapporte ceci dans sa fameuse chronique de Ngazidja “Sultan Abdallah resta [à Ngazidja après la guerre de 1871 contre Msafumu] pour réclamer le paiement de ses frais. Il nous fit cotiser pour sept mille pilastres, et il prétendait qu’il en restait encore sept mille dont il attendait le paiement. Sultan Ahmed se plaignit auprès des Français de ce que

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Contenu protégé !