Femme anjouanaise de 1855

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Non identifié

Piolet, Jean-Baptiste (1855-1930) ; Noufflard, Charles (1872-19.. ) ; Chailley-Bert, Joseph (1854-1928) ; Gervais-Courtellemont, Jules (1863-1931)

R04992.205

1900

9 x 9 cm (im.)

Estampe

Firmin-Didot

Empire colonial de la France. Madagascar, la Réunion, Mayotte, les Comores, Djibouti / par le R. P. Piolet et Ch. Noufflard

Anjouanaise : par coquetterie, à l’imitation des Indiennes, la narine est ornée d’un bijou

Bibliothèque départementale de La Réunion

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Articles similaires

Genèse de la ville de Mutsamudu

    Mutsamudu, ville-cité historique et culturelle d’Anjouan.   Située dans la baie nord-est, elle est fondée vers 1482 sous Halima I, Sultane d’Anjouan. Originellement, avant l’installation de familles musulmanes, la localité était dénommée : DAMBWE. Les premières peuplades venues de l’Afrique de l’Est, l’appelait ainsi DAMBWE en rapport à leur localité d’origine, une localité située sur la côte Est-Africaine. Feu Dr. Ahmed ZAIDOU avait recherché

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Contenu protégé !