Sultan Ahmad ibn Saidali dit Mwenye M’kou

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Sultan Mwenye M’kou, de son nom complet : Ahmad ibn Saidali (Sheikh Ngomé) ibn Soilih ibn Ali ibn Sheikh Soilih (époux de Djoumbé Halima II de Domoni) ibn Ahmad ibn Hussein AL SHEIKH ABUBAKR IBN SALIM AL BAALAWI.

Sa mère est Mwana Mtiti binti Sheikh Ismael AL SHEIKH ABUBAKR IBN SALIM AL BAALAWI.

Mwenye M’kou est né en 1793. Il avait 5 ans quand des guerriers malgaches ont fait leur première incursion à Ngazidja.

Selon la chronique de Said Bakar, son père Saidali (Cheikh Ngome), venait de l’Ile de Paté, île du Kenya actuel, à la suite d’une intrigue de Palais contre son cousin qui était souverain de la région. Il a quitté Ngazidja pour Anjouan où il avait des proches parents, quand les WaNgazidja avaient commencé à se tirailler sur la façon de défendre l’île contre les envahisseurs malgaches. Son fils Mwenye M’kou l’avait rejoint à l’âge de 5 ans à Mutsamudu et y est resté jusqu’à ses 20 ans, avant de retourner à Moroni pour réclamer ses droits d’être le Sultan de la région Bambao.

Mwenye M’kou prit sa première épouse à Mutsamudu, la Princesse Amina binti Sultan Alawi Ier AL MADUWA. Un garçon est né de cette union, Said M’kou. Sa descendance y est toujours à Mutsamudu.

Par la suite, un de ses enfants, Saidali-sidi né à Moroni, y contracta un mariage et eut une nombreuse descendance.

Un de ses petits-enfants, Abdulwahab ibn Abdallah wa Mwenye M’kou, suivra le même chemin que son grand-père et son oncle : Said Abdoulwahab ibn Abdallah ibn Sultan Ahmad Mwenye M’kou, a aussi fait sa descendance à Mutsamudu, la famille Saidali Petit.

Le père de Mwenye Mkou, Saidali (Cheikh Ngome) est décédé et enterré au cimetière royal de Mutsamudu.

Quant au Sultan Ahmad dit Mwenye M’kou, il décéda  en 1875 à Moroni. Son Mausolée se trouve à Moroni, Place Badjanani.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Contenu protégé !